JAPON - Kyoto : Kyomizu Dera

Le complexe des temples de Kyomizu Dera est célèbre à Kyoto et au Japon. C'est un des plus beaux endroits de la ville de Kyoto. Il est l'est de la ville. Pour y aller, préférez la marche, surtout le week-end, car l'endroit est très fréquenté. La file de voiture qui montent ou qui descendent, les rues sont à sens unique, est ininterrompue, sans être sûr d'avoir une place au parking situé en haut de la colline de Kyomizu.

Bus 100, 202, 206, 207 arret Kiyomizu-mici ou gojizaka
puis 10mn à pied - 6h-18h

Geishas à Kyomizu Dera Kyoto
Ces apprenties Geishas redescendent du temple, et nous avons droit à leur sourire.

moine  à Kyomizu Dera Kyoto
Ici un moine fait l'aumône près des marches qui mènent aux temples.

boutique à Kyomizu Dera Kyoto
Tout le long de la rue on vend des souvenirs et des spécialités de Kyoto : une sorte de petits gâteaux qu'on cuit devant vous. Ici la dégustation est gratuite, et abondante, avec en prime du thé vert délicieux.
Kyomizu Dera Kyoto
Mais l'attraction sont les temples, dont l'origine remonte à l'an 798, à la fin de l'époque de Nara. Les bâtiments actuels datent de 1633. Le nom de Kyomizu Dera vient de la source située vers le milieu de l'ensemble. Kiyoi mizu signifie 'eau de source'. Boire de l'eau de cette source apporterait santé, longévité et succès dans les études.

Kyomizu Dera Kyoto
Le printemps apporte en plus les fleurs des cerisiers.

Kyomizu Dera Kyoto
Le rose et le vert pâle de cette pagode se marient parfaitement avec la couleurs des fleurs de cerisiers. On visite les temples en suivant un circuit bien indiqué.
Kyomizu Dera Kyoto
Le temple principal, et qui justifie le déplacement est celui ci avec sa plate forme soutenue par des centaines de piliers en bois. La vue sur Kyoto est magnifique.

Kyomizu Dera Kyoto
Se jeter du Kyomizu dera est une expression japonaise courante, qui est l'équivalent de 'se jeter à l'eau'. 
A L'époque d'Edo la tradition voulait que si on survivait au saut, son voeu se réaliserait.
Dans le cas contraire évidemment, on est mort et bien sûr son voeu ne peut se réaliser (sauf si le voeu était de se suicider).
Ceci dit, il n'y a que 13 m de haut et pas mal de buissons, les chances de survie sont paraît-il d'environ 85%.

Kyomizu Dera Kyoto
Ensuite, toujours en suivant le chemin balisé, on redescend. La rue est bordée d'échoppes et de petits restaurants très abordables. N'hésitez pas à vous y arrêter pour manger ou boire un verre. C'est également l'occasion de reposer quelque peu ses pieds.

   
Hôtels à Kyoto  


suite de la visite : le temple de To-ji








tous droits réservés   |   CONTACT   |  Partenaires  |   Notice légale

Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies..     OK



Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000