Paris : visite et promenade à la butte aux Cailles, le street art à l'honneur



Accès : Métro ligne 6, station Corvisart

Un peu de géographie et d'histoire :

On ne trouve ici aucune caille, (petit oiseau) ni aujourd'hui ni auparavant.
Le quartier, aujourd'hui dans le 13eme arrondissement de Paris, a fait partie de la commune de Gentilly et était en dehors de l'enceinte de Philippe Auguste, et donc échappait aux taxes et octrois parisiens.
L'endroit était traversé par la rivière Bièvre, avec des moulins à eau permettant de moudre le blé et autres céréales et favorable à l'établissement de corps de métiers nécessitant beaucoup d'eau : blanchisseurs, tanneurs, bouchers, teinturiers, ce qui a fini par rendre la rivière insalubre.
La Bièvre, aussi nommée autrefois la rivière des Gobelins : du nom de Jean Gobelin, un flamand installé en 1443, prédécesseur d'une lignée de teinturiers (et qui donna son nom à la manufacture des Gobelins), prend sa source à Guyancourt (Yvelines) Elle se jetait dans la Seine aux environs de la gare d'Austerlitz. Depuis 1912, elle est entièrement recouverte à Paris.La Bièvre se jette maintenant dans le collecteur principal des égouts de Paris.

La colline dans les années 1540, sous François 1er, était couverte de bois, prairies, vignes et parsemée de moulins à vent, située 28m au dessus de la Bièvre. Pierre Caille l'acheta en 1543, et son nom est resté.
La butte se développa beaucoup au 17eme siècle, grâce à la Bièvre. La muraille des fermiers généraux construite en 1785 laissa la butte aux Cailles juste aux portes de Paris, jusqu'en 1860, date de l'annexion à Paris.
Pour construire le Paris d'Haussman, second empire, Napoléon III, des carrières de pierre furent exploitées dans le sous-sol de la colline, ce qui interdit d'y bâtir les beaux immeubles du baron, le sous sol étant rendu trop fragile.
Le quartier resta donc avec des petites maisons d'ouvriers et de petits immeubles qui font son charme actuel.
Les prix des m2 à Paris étant de plus en plus élevés, on comble de plus en plus ce sous-sol, ce qui permet des constructions plus importantes. Profitez de visiter la butte aux Cailles tant il est encore temps.

plan du quartier de la butte aux Cailles
Plan de la Butte aux cailles : circuit de visite à pied, environ 2km : détail sur Google maps

Vous pouvez télecharger le plan circuit buttes aux cailles, pour l'imprimer ou le charger sur votre smartphone.
La Place Paul Verlaine est située à l'intersection de la rue du moulin des prés et de la rue Bobillot (jules Bobillot, sergent français mort lors de la guerre d'indochine en 1885).
fontaine du puits artésien  de la butte aux cailles
La fontaine du puits artésien, est sur la place Paul Verlaine, l'eau est captée à 602m de profondeur depuis l'an 2000.
.
En 1866 on décida de forer un puits artésien pour capter l'eau du sous sol et déverser cette eau dans la Bièvre dont le flux devenait insuffisant.
Les travaux furent interrompus et repris en 1893, jusqu'à une profondeur de 582 m, l'eau jaillit en 1903 à 28°C , mais il n'était plus question de la jeter dans la Bièvre, celle-ci étant en cours de recouvrement.

piscine de la butte aux cailles
La piscine de la butte aux Cailles en profita lors de sa construction en 1924 : elle est alimentée par l'eau du puits.
.
la butte aux Cailles - place Paul Verlaine, aerostat

Plaque commérative du 1er vol humain à bord d'un aérostat.
"le 21 novembre 1783, à bord d'une montgolfière de papier alimentée par un feu de paille, Pilatre de Rozier et le Marquis d'Arlandes s'envolèrent de la Muette pour atterrir ici sur la butte aux Cailles.
En moins d'une demi-heure ils avaient franchi 9 kilomètres".

la buttes aux cailles place Paul Verlaine
Remarquez, à l'arrière, le panneau de sens interdit, avec un tailleur de pierres.


place  de la butte aux cailles
Rue du Moulin des prés, donnant sur la place Paul Verlaine et l'établissement balnéaire.

"Aux terrasses de la vie, l'éclat de notre furieuse liberté" - Misstic : artiste plasticienne (20/02/1956), on retrouve plusieurs de ses oeuvres dans le quartier.
: site officiel    -    Wikipédia

Les figures de "street art" - art urbain - sont éphémères, elles sont remplacées, recouvertes par d'autres oeuvres, aussi ne vous étonnez pas si vous ne voyez pas celles de ce site,

Des travaux, des boutiques ont pris la place, d'autres artistes se sont exprimés, etc. ...

butte aux cailles 2016  butte aux Cailles
Le même mur à 4 années d'intervalle.


la butte aux Cailles
Le passage Boiron donne sur le n°11 de la rue de la butte aux Cailles, porte le nom d'un ancien propriétaire du lieu.
Une partie du film "dernier domicile connu" fut tourné ici (1970).

la butte aux Cailles
La Taverne de la Butte, au n°13 de la rue de la butte aux Cailles et angle du passage Boiron, est un établissement populaire du quartier..
la butte aux Cailles
L'unique épicerie du quartier est entourée de décors "street art", à l'angle de la rue des cinq diamants et de la rue de la butte aux Cailles.
"plus fort que la passion : l'illusion" - Misstic : en haut à gauche au dessus de la boutique..

la butte aux Cailles - place de la commune
Chaque dernier samedi du mois de septembre à lieu sur cette place de la commune de Paris (1871) une comémoration avec artistes, chanteurs et musiciens, livres, buvette et souvenirs (affiches et livres).
La place est à l'intersection de la rue de la butte aux Cailles, rue de l'espérance et de la rue Buot (arrêté municipal du 12/10/1999).

Notez la magnifique "fontaine Wallace" située à droite : suite à la guerre et à la commune (voir ci-après), l'eau potable manqua.
Sir Richard Wallace, riche philanthrope décida de créer ces fontaines pour fournir de l'eau potable gratuitement aux parisiens.

la butte aux Cailles
La "commune de Paris" fut une réaction populaire, du 18 mars au 28 mai 1871, suite à la défaite de la guerre contre la Prusse de 1870 et au siège de Paris.
Cette insurrection de Paris, républicain contre l'Assemblée nationale à majorité monarchiste, fut une ébauche d'une organisation de type autogestion communiste (voir plus sur Wikipédia).

la butte aux Cailles
Située dans la rue des cinq diamants, la boutique a baissé le rideau, un artiste en a profité.

la butte aux Cailles
Le temps des cerises : restaurant emblématique au n° 18 de la rue de la butte aux Cailles qui fonctionne comme une S.C.O.P : Société Coopérative Ouvrière de Production propose le plat du jour à 12,50€ avec pain et carafe d'eau compris.
bonne ambiance, bon service, bonne cuisine simple, ouvert tous les jours sauf le dimanche..

la butte aux Cailles
Le Passage Barrault, est interdit aux véhicules de plus de 3000kg, pour cause de carrière instable en sous-sol.

la butte aux Cailles
décors de l'angle de la rue Alphand et du passage Sigaud.

la butte aux Cailles
le passage Sigaud, porte le nom d'un parent de l'ancien propriétaire du terrain.


la butte aux Cailles
Misstic : "la douce heure d'un cinq à sept "
(ce qui fait quand même 2 heures, le temps passe vite dans la douceur ;))

la butte aux Cailles
Passage Sigaud - oeuvre de Jef Aerosol, Jean François Perroy, né à Nantes 15/01/1957.un des pionniers du Street art dans les années 1980.
sa plus grande oeuvre - Chuuuttt - est place Igor Stravinsky, près du centre Pompidou / beaubourg.

wikipedia

la butte aux Cailles
rue Alphand : en admiration devant une superbe oeuvre de Louyz

la butte aux Cailles
La petite "Alsace" - au 10 rue Daviel -se trouve un groupe de 40 maisons de ville en briques avec colombages crées en 1912, dans le style Alsacien (plus ou moins), elles sont regroupées autour d'une cour centrale accessible par un portillon, fermé par les propriétaires.


La villa Daviel, une impasse longue de 113m (qui porte le nom du médecin de Louis XV - 1696-1762 - premier chirurgien a avoir réussi une opération de la cataracte), est un ensemble de pavillons en briques et en meulière terminé en 1912, en même temps que "la petite Alsace".
A l'origine prévue pour des logements ouvriers, l'impasse est devenue beaucoup plus bourgeoise avec des prix moyens de l'ordre de 10 000 € le m2 ).

la butte aux Cailles
une autre oeuvre de Jeff aerosol "take a walk on the wild side", sur un portail de la villa Daviel.

la butte aux Cailles
Un décor de la rue Michal (directeur des services des travaux publics de Paris - 1801-1875).


la butte aux Cailles - rue Alphand
Rue Alphand -du nom d'un ancien propriétaire de la Butte aux Cailles

la butte aux Cailles  la butte aux Cailles
L'église Saint Anne de la Butte aux Cailles a son entrée Rue Tolbiac, au croisement avec la rue Bobillot. Sa construction fut terminée en 1912.

Visiter Paris, suite : Pigalle






Comparez les prix des hotels



achetez vos billets de visite et de spectacle ici ! achetez ici vos billets pour les visites et les spectacles à Paris sans faire la queue !


visite de la tour Eiffel avec accès au sommet
Réservez votre visite de la tour Eiffel, avec accès au 3eme étage sans faire la queue !





tous droits réservés   |   CONTACT   |  Partenaires  |   Notice légale

Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies..     OK




Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000