Arles : Vacances et tourisme en Provence

Arles est une ville de 52 000 habitants, le tourisme est une des principales activités de la ville.
De nombreuses festivités et activités sont organisées tout au long de l'année, pour Noël, au printemps avec la féria, les rencontres internationales photographiques en été, ainsi que la fête du riz (de camargue) en septembre.
Van Gogh a été beaucoup inspiré par la ville


Les monuments romains et romans de la ville d'Arles sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco, et la ville fait partie d'une étape importante du chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Carte touristique de la ville d'Arles


carte du centre ville d'Arles
carte du centre d'Arles avec les principaux points touristiques, d'après Google maps, cliquez pour agrandir dans un autre onglet
Le territoire de la ville est le plus grand de toutes communes de France métropolitaine (plus de 75 000 hectares).


les arènes romaines d'Arles
L'amphithéâtre romain (les arènes).
Sa construction date d'environ l'an 50.
La ville d'Arles a plus de 2500 ans d'existence, les alyscamps en sont une trace (-600 avant JC).
Elle devient romaine dès l'an -46 et fut une résidence de l'empereur Constantin vers l'an 300.
Vers l'an 407, elle devient la préfecture du prétoire des Gaules (située auparavant à Trèves, en Allemagne).

Mais en 476, avec les invasions, elle devient Wisigoth (les goths de l'ouest) , puis Ostrogoth (les goths de l'est) puis Franque (ceux du nord -de Franconie), les différents régimes passent sans laisser de traces visibles, hormis quelques églises, comme le plus souvent, dont la cathédrale Saint Trophime et son cloître au 12eme siècle.
C'est vers cette époque qu'elle devint une halte lors de du pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle.

Saint Trophime serait le 1er évêque d'Arles vers l'an 46, ou autre version, il aurait été envoyé par Rome pour évangéliser la Gaule au 3eme siècle.



Arles- les arènes
Les arènes d'Arles pouvaient accueillir à l'époque romaine 21 000 spectateurs. les arènes mesurent 136m de long sur 107m de large en ellipse.

D'autres vestiges romaines subsistent dont le théâtre, plus vieux d'un siècle que les arènes, mais beaucoup moins bien conservé, il pouvait accueillir 10 000 spectateurs.

Les thermes romains datent, eux du 4eme siècle sous l'empereur Constantin.
Les fondations du forum datent de la création de la colonie vers -46, du forum, il ne subsiste que les fondations..

Arles vue du haut des arènes
Une vue du haut des arènes, avec le Rhône en arrière plan.

Arles : Saint Trophime
La cathédrale Saint Trophime de style roman et la fontaine au pied de l'obélisque se trouvent sur la place de la mairie et son beffroi.

place de la mairie d'Arles
La place de la mairie avec son beffroi, l'obeslisque, la cathédrale, le centre culturel du palais de l'archevéché encadrent cette grande place du centre.
Les bâtiments majeurs (hôtel de ville), ainsi que les habitations et hôtels particuliers du secteur datent du 17eme et 18eme siècle.

L'obélisque date du 4eme siècle, elle était à l'origine dans le cirque romain, et mesure 15,26 de haut (plus près de 5 m de piédestal).
elle est en granit d'asie mineure.

Arles : le jardin de l'hôtel dieu
Jardin de l'ancien hôtel dieu, qui est maintenant la médiathèque et l'espace Van Gogh, place Felix Rey.

marché d'Arles
Le marché d'Arles, sur le boulevard des lices, est très animé, coloré et présente de nombreux produits régionaux.
C'est un lieu très prisé par les touristes, mais pas que...

Arles maison Kodak  
Maison Kodak : collector !

rue commerçante d'Arles

une rue commerçante de la ville (rue Jean Jaurès ?) avec au fond le beffroi de l'hôtel de ville.

A cette époque (les années 1990) les appareils photos utilisaient tous des pellicules.
Depuis 1970, Arles organise chaque année 'les rencontres de la photographie' qui attirent maintenant près de 150 000 visiteurs, de fin juin à début septembre.
Ces rencontres ont lieu dans différents endroits de la ville : une quarantaine environ.
Plus d'informations ici et sur Facebook

Les Alyscamps


Arles - alyscamps

L es alyscamps (les champs Elysées dans la mythologie grecque, réservés aux défunts méritants), sont une nécropole datant de l'époque romaine et utilisée jusqu'au moyen âge. De très nombreux sarcophages y sont encore, bien que les plus beaux ont été emmenés par les prélats et rois à la Renaissance. Le lieu occupe un espace assez grand pour en être impressionnant.


L'allée des Alyscamps par Vincent Van Gogh
Gauguin et Van Gogh ont peint cet endroit à l'automne 1888
Ici l'allée par Vincent Van Gogh
.
Arles - Alyscamps- St Honorat
L'église Saint Honorat.

Le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle passait par cette nécropole.
Les chansons de Gestes en faisaient état dans les combats de Charlemagne contre les Sarrasins, pour expliquer l'abondance des tombes.
Dante immortalisa ce lieu dans son poème " L'enfer " . (cf Arlestourisme)

Arles - Alyscamps- St Honorat
intérieur de l'église.


Arles - Alyscamps- le Pont Langlois
Le pont Langlois, dit "pont Van Gogh".
Le pont d'origine peint par Van Gogh a été détruit en 1926, il a été démonté et déplacé quelques mètres plus loin, sur le canal de navigation d'Arles à Bouc, rue Gaspard Monge.

La tour Luma

arles tour luma
photo dpa
Créée par l'architecte Frank O. Ghery, la tour haute de 56m est composée de 11000 caisses en aluminium, et de pas mal de béton.
Elle abrite des salles d'expositions, cafés et restaurants. Maja Hoffmann, héritière de la société pharmaceutique suisse Hoffmann Laroche en est la mécène.

Site web d'Arles Tourisme


site web de l'office de tourisme d'Arles

suivresuite des vacances :   La Camargue  




Comparez les prix des hotels







tous droits réservés   |   CONTACT   |  Partenaires  |   Notice légale

Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies..     OK
Xiti

Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000
hébergement  vol  voiture  séjours  circuits  week‑end  promos  croisière  boutique