Visiter l' Irlande
Mayo : les tourbières


Irlande Mayo : les tourbières
Un peu partout dans l'ouest de l'Irlande, mais surtout dans le Mayo et le Connemara, vous rencontrerez ces paysages de tourbières;,les peatlands, et de genêts (en fleur d'avril à juin).
Irlande Mayo : les tourbières
Matière spongieuse et légère, issue de la décomposition de végétaux à l'abri de l'air, notamment de l'herbe, arbustes, et de la mousse (sphaigne), la tourbe couvre 17% de l'irlande.
On l'utilise comme amendement pour les cultures. C'est la tourbe blonde, récente.
Irlande Mayo : les tourbières
Ou encore sous forme de briquettes séchée, pour le chauffage. Cette tourbe est plus ancienne, plus profonde et plus dure. Elle est constituée de débris végétaux ligneux : branches, arbustes, plantes. En brûlant elle dégage une odeur caractéristique qui parfume l'air, ainsi que le whisky Irlandais.

Irlande Mayo : les tourbières
La tourbe est créée par la décomposition des plantes captant l'eau dont la sphaigne et emmagasine une très forte proportion d'eau.
C'est pour cela qu'on trouve des tourbières dans les régions humides des pays tels que la Finlande, l'Ecosse, l'Allemagne, le Canada, l'Indonésie, ..

Une tourbière mesure entre 45cm et 13 m de profondeur. La tourbe extraite en grande quantité est moins chère que le bois de chauffage, mais elle chauffe moins. Elle dégage également des poussières importantes, ce qui a conduit à interdire son utilisation dans les grandes villes. Sa teneur en carbone est près de 2 fois moindre que l'anthracite et 3 fois moins calorifique que le charbon.

La tourbe sert (servait ?) également pour construire les chaumières et alimenter les centrales électriques.

Néanmoins L’Union Européenne a décrété que la tourbe arrachée à la terre d’Irlande appartenait à une Zone spéciale de conservation (ZSC). Par conséquent, afin de préserver les tourbières, il est dorénavant interdit d’en prélever la moindre parcelle.
Le gouvernement irlandais redoute que l’UE n’impose de lourdes amendes à la république pour non-respect de directives environnementales mises en place il y a quatorze ans. C’est le gagne-pain d’environ 18 000 personnes et le moyen de chauffage le plus courant dans les landes irlandaises.


   suite du voyage : croagh Patrick







tous droits réservés   |   CONTACT   |  Partenaires  |   Notice légale

Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies..     OK


Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000