La forêt de Bébour Bélouve
Île de la Réunion 

 
La création de la route forestière de Bébour Belouve favorise la découverte de cette forêt primaire (en partie) et les plantations de tamarins des hauts, qui existent depuis les années 1960. Le bois des Tamarins des hauts est très apprécié des ébénistes. L'ONF a également planté des cèdres du japon (cryptomérias), qui peuvent atteindre 4m de diamètre et 6 mètres de haut, imputrescible, son bois est utilisé dans la construction..

Les parties de forêt primaire sont des réserves biologiques classée dans le parc de la Réunion. Des sentiers de découverte ont été aménagées par l'ONF.
La forêt, la plus renommée de la Réunion, s'étend sur plus de 6000 hectares sur Saint Benoît, principalement et Salazie.


carte de Bébour belouve
Carte de la forêt de Bébour Bélouve et les accès. (Google maps)


On accède à la forêt par la Plaine des Cafres (au sud) ou de Saint Benoît (au nord) via la RN3, à partir de la commune Plaine des Palmistes, quartier de Bras des Calumets, prendre la D55 et le route forestière vers le col de bébour. La route est très belle et praticable sur une bonne partie en voiture. Ensuite il faut marcher un peu pour découvrir.
. panneau sur la route forestiere
Une autre carte plus locale des environs.

Si vous êtes bon randonneur, vous pouvez y accéder à partir de Hell-bourg du cirque de Salazie : ça grimpe, et comptez au moins 2 heures (et après il faut revenir) !

sentier de la foret de bébour-bélouve
Les sentiers sont aménagés, mais après une pluie, c'est courant, il peut y avoir des endroits un peu boueux, voire inondés..

La flore y est très riche et c'est une idée pour une belle balade, à 1300m d'altitude, c'est également une forêt de nuages.
Des aires de pique niques sont aménagées, surtout au début du parcours.

L'endroit est isolé dans l'île et a conservé une flore originale qui devient rare car envahie par ce qu'on nomme "les pestes végétales" et qui menacent les espèces endémiques.
On y trouve donc en plus des espèces originales : le goyavier, les fuchsias, le bringélier, et la vigne marronne.


Continuer la visite : les chutes Niagara à Sainte Suzanne









Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000