Brésil
A savoir avant d'y aller


Le Brésil est grand comme 17 fois la France. Population : 193 millions d'habitants, dont 84% habite dans des villes.
Le Brésil est une ancienne colonie Portugaise, le portugais est la langue officielle, et la religion dominante est le catholicisme.

Le Brésil est devenu une république indépendante le 15/11/1889.


Le brésil est le nom d'un arbre - brésilien est l'homme qui coupe le bois de brésil.

merci se dit Obrigado, mais aussi en levant le pouce, signifie aussi 'tout va bien'

Le drapeau Brésilien

drapeau du Brésil


Le drapeau symbolise les richesses du Brésil :
Le vert est la couleur de la forêt, et également la couleur de la maison de Bragance, du premier empereur de Brésil : Pedro 1er,
le jaune l'or et la couleur de la maison royale des Habsbourg, 1ere impératrice du Brésil, épouse de Pedro 1er et princesse d'Autriche.
Le bleu représente le ciel, avec 27 étoiles représentant les 26 états fédérés et la ville de Brasilia. Les étoiles sont disposées telles qu'elles l'étaient le 15 novembre 1889 vues de Rio de Janeiro,

Le texte sur le drapeau signifie "ordre et progrès" vient d'une maxime d'Auguste Conte, inventeur du positivisme : "l'amour pour principe; l'ordre pour base, le progrès pour but".


Agrandir la carte du Brésil dans une autre fenêtre - Google maps


Mapquest

Via Michelin

Mappy


A ne pas oublier


Prévoyez du temps, ou de l'argent pour prendre l'avion souvent.
- un coupe vent imperméable pour les chutes d'Iguassu

- Par la même occasion, prenez des sacs plastiques pour congélation ziploc, pour votre caméra et votre appareil photo. Des découpes appropriées permettent de filmer sous la pluie.

- Un parapluie pour Bahia et l'Amazonie, vous ne serez pas ridicule, tout le monde a le sien, et le coupe vent fait trop transpirer.

- Un maillot de bain et des tongs, de la crème solaire et de l'après soleil.
- Un répulsif contre les moustiques
- inutile de prendre des dollars : les euros sont acceptés.


Formalités


Le passeport, valable encore 6 mois après la date du retour est nécessaire, mais sans visa, pour les ressortissants de la communauté européenne.

Electricité

En principe le Brésil est équipé en 110v 60hz et prises américaines à fiches plates, un adaptateur est donc indispensable pour les européens.
Mais on trouve de plus en plus des équipements en 220v et des prises à fiches rondes (petit diamètre) du type qu'on trouve en France ou en Belgique. C'est le cas dans les hôtels internationaux.

Téléphone, internet

Pour appeler le Brésil depuis la France, composez le 00 55 suivi du n° local, sans le 0.
Pour appeler la france depuis le Brésil composez le 00 suivi de 21 33 plus le n° du correspondant en France sans le 0.
Notre GSM , en tribande, fonctionne, mais c'est très cher. Cela peut dépanner.

Internet est disponible un peu partout. On trouve des accès dans les hôtels et dans des cybercafés.


Argent


La monnaie est le réal, en 2014 1euro = 3,05 réals, ou 1 réal = 0,33 euro.

La carte bancaire, visa - la mastercard est moins répandue-, permet de retirer des réals au distributeur (banco do Brazil).

Mode d'emploi pour retirer du liquide avec la carte visa - aller au distributeur d'une banco do bresil - insérer la carte - la retirer- choisir cash retrival - credit - entrer le montant désiré - maxi 600 reals (soit environ 200 euros) - valider la demande avec la touche verte Tim du clavier - entrer son code - valider - remettre une 2eme fois la carte et la retirer . Prendre l'argent. le ranger, s'en aller.

 

Boissons


A table on boit :
- de l'eau gazeuse (com gas) ou plate (sin gas)
- l'eau du robinet est en principe potable.
- de la bière en boite (cerveza) ou a la pression (chop)
- de la cahiprinha : dans un verre ; un citron vert pressé et coupé en morceaux, une cuillère a soupe de sucre de canne, des glaçons et de la cachaça, qui est de l'alcool de canne à sucre - titre 40c - mélanger et boire à la paille.
- du jus de guarana, un fruit local, souvent accomodé en boisson gazeuse sucrée
- du vin brésilien , chilien, ou européen.
Et bien sûr du café ! il est fort et bon, servi en expresso.

Décalage horaire


Il existe 4 fuseaux horaires au Brésil. Certains ont des horaires été hiver, d'autres non.
Le Brésil étant situé dans l'émisphère sud, les saisons sont inversées.
Brasilia, la capitale, est en horaire d'été du 2eme dimanche d'octobre à mi février.

L'hiver à Brasilia, Sao Paulo et Rio le décalage avec Paris est de - 3h.
L'été il est de - 4h.

Salvador de Bahia ne suit pas les changement s d'heures été-hiver. Le décalage en hiver est de -4h et de -5h en été.


Numéros utiles


Le téléphone portable fonctionne en principe si vous avez un gsm tri bande. La couverture n'est pas générale. lors de notre voyage le portable ne fonctionne pas à Foz de Iguassu,mais cela s'st cetainement amélioré depuis.

Agence consulaire à Manaus Tél.: (092) 233.6583. Fax: (092) 633.42.31.

Police civile 190

Police militaire 611-2022

RIO DE JANEIRO (Villes de Rio de Janeiro,

Belo Horizonte, Vitoria) Numéros utiles : Agence consulaire de Vitoria : (027) 3331 3441

Commissariat d'accueil des touristes : Avenida Afranio de Melo Franco s/nr, Leblon - tél: 33.99.71.70 ou 33.99.71.71

Consulat général à Rio de Janeiro (21) 22.10.12.72 ou 22.20.30.96 ou 22.20.31.98.

Radio Patrouille (accidents, agressions) : 190

Objets trouvés : 159

SAO PAULO (Villes de Sao Paulo, Curitiba, Florianopolis, Porto Alegre,

Foz de Iguaçu et Campo Grande, Campinas, Sao Jose Dos Campos et Santos) Numéros utiles : Consulat général à Sao Paulo: (011) 287.95.22

En cas d'urgence (portable): (011) 99.83.19.08.

Police civile 147

Police militaire 190

Pompiers 193.

Agence consulaire à Curitiba: (41) 362.5327.
Agence consulaire à Foz do Iguacu: (45) 547.3693.

Pompiers 193

Origines et Histoire de la Capoeira


La "Capoeira" (on prononce capouela) a ses origines dans le mileu des esclaves africains en rebellion.
Originaires de l'Angola, certains fuient les plantations et se regroupent dans les montagnes, unissent rites et croyances pour lutter contre leurs maîtres.
Les techniques de combat dans la "Capoeira", utilisent plus les jambes que les bras ete les poings.
La "Capoiera" devient une arme contre l'occupant hollandais qui, à la fin du 17ème siècle, organise des expéditions à la recherche des fugitifs.
Lorsqu'un fuyard est ramené à la plantation, il transmet aux autres cette redoutable technique de combat, dissimulée sous l'aspect d'une danse tribale.
Vers 1780, le mot capoeiragem apparaît dans les registres de la police de Rio.
IElle inquiète les autorités, et les capoeiras sont persécutés.
Les bandes sortent de temps en temps et sèment la confusion dans la rue en cherchant à se mesurer aux autres.
En 1865 on enverra les "Capoeiristas" lors de la guerre qui opposa le Brésil et l'Argentine au Paraguay. Rompus à la lutte, ils ferront des miracles et furent vite considérés en héros.

Après la fin de l'esclavage en 1888, la pauveté aidant, les "Capoeiristas" s'organisent alors en milices criminelles.
Dès 1890, le gouvernement décide donc d'interdire ces milices et la pratique de la Capoeira, bien souvent mortelle lors des combats de rues.
La capoeira survit cachée jusqu'en 1937.
Puis, soutenue par une nouvelle classe d'intellectuels considérant cette pratique comme ce qui pourrait devenir le "sport national" soudant la population et permettant de renforcer l'identité nationale de ce pays tout neuf, elle est alors tolérée, à condition d'être pratiquée dans des lieux fermés.

Aujourd'hui, la Capoeira est enseignée dans les écoles, les universités, les académies militaires. On peut l'apprendre dans toute l'Amérique du Sud, aus USA, et même dans certains pays d'Europe (dont la France).

 

Brésil Liens pratiques et utiles


GENERAL



 Ambassade du Brésil en France en français
 Maria-brazil
 webcams du Brésil
 La Capoeira
 L'actu de la Capoeira en France


Iguassu et ITAIPU


 Foz doIguassu
 Iguaçu Falls tour Guide
 Itaipu : site officiel Brésilien
 Iguassu convention & visitors bureau (Brésil)



AMAZONIE et MANAUS


 Manaus online
 Portail amazonie

BAHIA


 Bahia online
 L'office tourisme de Salvador de Bahia
 Bahia.com



RIO de JANEIRO


 Rio tourist information
 Globo.com : le journal en ligne, abonnement nécessaire
 Ipanema.com : inside guide de Rio de Janeiro
 JB online Le journal brésilien









tous droits réservés   |   CONTACT   |  Partenaires  |   Notice légale

Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies..     OK



Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000