La santé et la sécurité au Brésil, pour le voyage

Santé


Pour l'amazonie, le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire.

Si vous restez sur le rio Negro, peu propice aux moustiques, (son eau est acide et les larves de moustique ne s'y développent pas).
Un bon répulsif, voire des vêtements couvrants et imprégnés doivent suffire.
Sinon prendre un médicament anti-paludéen.

L'huile de palme est parfois utilisée, si vous ne la digérez pas, pensez a prendre un antidiharrétique (immodium) voir la rubrique pharmacie de voyage

Pour le reste du pays, pas de consignes particulières, hormis que l'eau n'est pas potable et qu'il vaut mieux ne pas consommer des légumes et fruits non pelés ou non cuits, sauf dans les grands hôtels, et encore.
De même les glaces artisanales peuvent vous déranger pendant le voyage et un peu après aussi.

Sécurité


En ville, à la campagne, dans la journée, il n'y a pas plus de risques qu'ailleurs.
Méfiez vous des pickpockets, surtout a Rio.

Dans les quartiers pauvres des grandes villes : inutile de provoquer. Sortez sans papiers, (laissez les à l'hôtel dans votre valise fermée à clef, et emportez une photocopie), sans bijoux, sans montre, sans sac, sans appareil photo, et le minimum d'argent nécessaire.

Rio de Janeiro est la ville la plus dangereuse. La police est en train d'essayer d'éradiquer la criminalité avec l'aide de l'armée, mais il y a du travail !

Salvador de Bahia est sûre le soir, la police veille à tous les coins de rues dans le centre ville. Pour s'y rendre il vaut mieux appeler un taxi à partir de l'hôtel.


tel. des pompiers 193

 

 





tous droits réservés   |   CONTACT   |  Partenaires  |   Notice légale

Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies..     OK



Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000