ile Itaparica
Bahia : baie de tous les saints - Brésil



Brésil  Bahia Itaparica

L'ile d'Itaparica est la plus grande des îles de la baie de tous les saints à Bahia. Sa longueur atteint 36km. C'est une île très fréquentée par les touristes, il est question de la relier au continent par un pont assez haut pour laisser passer les bateaux dessous.

Nous y abordons pour le déjeuner. Il n'y a pas de ponton à cet endroit un peu reculé, et il faut descendre dans l'eau et effectuer quelques mètres dans l'eau chaude de la baie.

Des navettes permettent de joindre Itaparica à Salvador de Bahia en 45mn. près de 60 000 habitants vivent sur l'île dans de nombreuses localités. Du côté atlantique, une barrière de corail la protège des rouleaux et des fortes vagues.

Brésil  Bahia Itaparica

Le sable est immaculé, et la plage déserte.

Brésil  Bahia Itaparica capoeira
après le repas, nous avons droit à une démonstration de capoeira.

Brésil  Bahia Itaparica capoeira
La "Capoeira" (on prononce capouela) a ses origines dans le milieu des esclaves africains en rébellion.
Originaires de l'Angola, certains fuient les plantations et se regroupent dans les montagnes, unissent rites et croyances pour lutter contre leurs maîtres.
Les techniques de combat dans la "Capoeira", utilisent plus les jambes que les bras et les poings.
La "Capoeira" devient une arme contre l'occupant hollandais qui, à la fin du 17ème siècle, organise des expéditions à la recherche des fugitifs.
Lorsqu'un fuyard est ramené à la plantation, il transmet aux autres cette redoutable technique de combat, dissimulée sous l'aspect d'une danse tribale.
Vers 1780, le mot capoeiragem apparaît dans les registres de la police de Rio.
Elle inquiète les autorités, et les capoeira's sont persécutés.

Brésil  Bahia Itaparica capoeira
souplesse, agilité, et rapidité sont nécessaires. Un coup peut faire mal !
Brésil  Bahia Itaparica capoeira

Les bandes sortent de temps en temps et sèment la confusion dans la rue en cherchant à se mesurer aux autres.
En 1865 on enverra les "Capoeiristas" lors de la guerre qui opposa le Brésil et l'Argentine au Paraguay. Rompus à la lutte, ils feront des miracles et furent considérés en héros.

Après la fin de l'esclavage en 1888, la pauvreté aidant, les "Capoeiristas" s'organisent alors en milices criminelles.
Dès 1890, le gouvernement décide d'interdire la pratique de la Capoeira, bien souvent mortelle lors des combats de rues.
La capoeira survit cachée jusqu'en 1937.
Puis, soutenue par une nouvelle classe d'intellectuels considérant cette pratique comme ce qui pourrait devenir le "sport national" soudant la population et permettant de renforcer l'identité nationale de ce pays tout neuf, elle est alors tolérée, à condition d'être pratiquée dans des lieux fermés.
Aujourd'hui, la Capoeira est enseignée dans les écoles, les universités, les académies militaires. On peut l'apprendre dans toute l'Amérique du Sud, aux USA, et même dans certains pays d'Europe (dont la France).

Brésil  Bahia Itaparica capoeira
le retour se fait en barque très chargée. je me demande si c'est bien raisonnable .

Brésil  Bahia Itaparica
enfin un beau coucher de soleil sur la baie de tous les saints.

continuer la visite : Rio de Janeiro







tous droits réservés   |   CONTACT   |  Partenaires  |   Notice légale

Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies..     OK



Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000