visite de Pondichery ou Puducherry dans le Tamil Nadu
Inde du Sud


Pondichery est la capitale du territoire de Pondichery, dans le Tamil Nadu et connue, en France pour avoir été un des plus importants comptoirs de l'Inde. Pondichery est maintenant une ville de 750 000 habitants, à 165 km au sud de Madras. En Tamoul elle se nomme Puducherry. La partie historique française abrite près de 100 000 habitants, dont environ 7000 de nationalité française.




agrandir la carte de Pondichery


La carte ci-dessus montre la partie "blanche" en bord de mer et séparée de la partie "noire" par l'avenue H.M Kassim Salai, toutes les 2 font partie de l'héritage du comptoir français.
La ville hindoue reprend après l'avenue Anna Salai.


Histoire de Pondichery

Pondichery
En 1673, la compagnie française des Indes orientales fondée par Colbert, nous sommes dans le règne de Louis XIV, acheta un village au sultan de Bijapur, sur la côte du Coromandel.

C'est un des rares endroits non encore occupé par les Anglais, ou les Portugais arrivés les premiers dès 1521 avec Vasco de Gama, puis suivis par les Hollandais en 1618, les Danois en 1624.
Et bien avant, les grecs et les romains commerçaient déjà dans la région

Le 1er comptoir français est créé en 1686 et prend son essor en 1700 grâce à Dupleix.
Il fut suivi suivi de Chandernagor en 1688, à Mahé en 1721, à Yanaon en 1731 et à Karikal en 1739.

Entre temps, les Hollandais reprirent la ville (200 habitants à l'époque) en 1693, et tracèrent les rues suivant un plan en damier.

François Martin rachete la ville aux Hollandais et il y fit construire un fort à la Vauban (le fort St Louis) achevé en 1706.

La ville est rasée par les Anglais en 1761, et reconstruite par les Français en 1763. 40 années de guerre ont fait que par 3 fois Pondichery repasse sous la domination anglaise puis française. et définitivement française en 1815.

Le comptoir restera français jusqu'en 1954 où il fut rétrocédé à l'Inde, avec Yanaon et Karikal, sur la côté de Coromandel, Mahé sur la côte de Malabar et Chandernagor au Bengale.
Le traité a été signé par le Général de Gaulle et Nehru en 1962.
(au moment de l'indépendance de l'Algérie).

Mais au contraire des autres colonies, les comptoirs n'étaient pas des conquêtes militaires mais des arrangements commerciaux avec les populations et gouvernements locaux.

Lors de la cession, les habitants eurent le choix de rester français ou indiens. 5000 familles tamoules firent le choix de rester français, elles sont 7000 actuellement.

Pondichery aujourd'hui

Les français de Pondichery font souvent une carrière en France (armée, administration, ...) et reviennent perpétuer la tradition et le mode vie "à la française" dans ce coin de l'Inde.

L'aspect de Pondichery est à peu près telle qu'elle fut dans les années 1930.
la ville est un lieu à part dans l'Inde : les rues ont des trottoirs et sont calmes (pas de klaxons et de musiques tonitruantes, pas de moteur bruyant, pas de déchets...).


Pondichery
Mais ici, le temps semble s'être arrêté. Nous savourons le calme d'une petite ville de province. S'il y a un endroit où je pourrais habiter en Inde, c'est ici à Pondichery.

Environ dix mille Français vivent encore à Pondichery qui est le siège d'un important Consulat français. Il y a également une alliance française, un lycée français, l'école française d'extrême orient, la bibliothèque et des noms de rue écrits encore en français, et on y joue encore à la pétanque !
Pondichery
Même les policiers sont en uniforme français et képi. Nous sommes ici devant l'Ashram de Sri Aurobindo. Après s'être déchaussé, on peut pénétrer dans l'Ashram, mais on ne peut pas faire de photos. Il n'y a d'ailleurs rien à photographier, la beauté étant intérieure....
Pondichery
devant l'Ashram des vendeuses fabriquent des colliers d'offrandes.

Pondichery
Les marchands de souvenirs sont présents également.
Pondichery

Le parc Baharati ou place du gouvernement et le square à la française avec son kiosque central, le Aayi Mandapam construit sous Napoléon III, ajoute au charme désuet du centre ville. C'est l'ancienne place d'armes de la ville coloniale.

C'est ici, à Pondichery que Dupleix s'illustra avant d'être évincé le 15 octobre 1754.

Pondichery
L'entrée de notre hôtel à Pondichery.

le site incontournable à Pondichery : toutPondi.com

   suite du voyage à Pondichery






Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000