Safari au KENYA :
Village Masaï


Les Masaïs comme les Samburus parlent la langue Maa, connu sous le nom de Kimaasai, mais aussi le Shahili. Il ont fait ami-ami avec le dollar, et ne sont pas fachés avec l'euro. Pour 10$ par personne nous pouvons pénétrer à l'intérieur du village Masaï.


La danse des Masais est typique, chacun leur tour, ils sautent en l'air le plus haut possible.

Les chaussures des masaïs sont réalisées dans des pneus de voiture. Cela doit aidser à sauter haut. ;-)). Il vaut mieux regarder où l'on marche, car le troupeau de vaches vit à l'intérieur du village et il y a des bouses un peu partout.

Femmes Masais aux robes très colorées. .

En 1994, la population de Masais au Kenya était estimée à 450 000 et en Tanzanie à 430 000. Ce qui donne une population globale de 883 000 Masaïs. 

Les Masaï ont les traits très fins et les jeunes hommes portent une coiffure très ouvragée et élégante.

Le village est cinturé de buissons épineux pour protéger les bêtes et les gens des animaux sauvages. Leur maison en boue séchée comporte un couloir d'entrée qui tourne à angle droit pour déboucher sur la pièce commune.

Les Masaïs sont semi nomades, leurs maisons ne se démontent pas, comme celles des Samburus. Leur richesse est leur troupeau de vaches. Les vaches sont petites hautes comme des veaux.

Les Masais ont la tradition d'effectuer une saignée au cou des vaches, comme on le faisait autrefois en France, encore vers le début des années 60.

Une flèche est lancée dans la veine jugulaire, le sang se déverse dans une jarre de couge évidée.

On doit le sang chaud à boire aux jeunes por les fortifier. On bouche le trou fait dans la veine avec un mélange de boue et de bouse.

jeune masaï devant la rangée de huttes.

notre camion devant le village Masaï.

Et au fond le Kilimandjaro.


Un accacia à l'entrée du village, au premier plan les buissons épineux protégeant le village.
Comme les Samburus, les Masaïs présentent des objets artisanaux à vendre. Les prix sont prohibitifs, d'autant que nous avons déjà bien visité le pays et pû connaître les prix. Il n'y a pas de possibilité de marchander. Les seuls objets que les Masaïs fabriquent sont les bracelets de perles, et c'est à un prix raisonable. Le reste est fabriqué en usine.


D'autres infos :   uoregon.edu (en anglais)

Suite de la visite : parc Tsavo










Mackoo un Guide des Voyages