Sri Lanka : Santé et Sécurité



Santé

Le pays est classé Zone 2 pour le paludisme. Cela signifie que la Savarine est suffisante et efficace, la Malarone également. Selon les régions et la saison, le risque est plus ou moins important.
Le moustique en cause pique dès le soir venu. Le risque est quasi nul dans les villes, en montagne (au dessus de 1000 mètres), et amoindri pendant la saison la plus sèche.
Evitez de vous faire piquer. Pour cela, portez des vêtements clairs, couvrant, si possible imprégnés d'anti moustique (bombes de produit disponibles en pharmacie : 10 euros pour 1 pantalon et 2 chemises). Ne mettez pas de parfum (il existe des déodorants et des après rasage sans parfum). Utilisez des produits répulsifs sur les parties du corps exposées.

La dengue est également endémique au Sri Lanka. La dengue vous donne une très forte fièvre (41°C) , des frissons, et de la diarrhée. Utiliser du paracétamol, car il y risque d'hémorragie interne aggravé par l'aspirine.
Cela dure 4 à 7 jours.
Une raison de plus pour ne pas se faire piquer. Si vous voyagez en bus, n'oubliez pas votre répulsif anti-moustique, car les moustiques sont piégés à l'intérieur et vous piquent à l'occasion. Dans les hôtels, des diffuseurs électriques anti moustiques sont disponibles. Mais méfiez vous des coupures de courant, assez fréquentes. Le plus sage est de s'équiper d'un dispositif fonctionnant à pile, marque Raid disponible en hyper marché avec une autonomie de 45 jours.
Les hôpitaux ne sont pas au même niveau qu'en Europe. Seuls Colombo et Kandy disposent d'hôpitaux. Prévoyez une assistance rapatriement.

Il vaut mieux se faire vacciner contre l'hépatite A et B et le tétanos. Le vaccin contre la rage n'est indispensable que si vous devez être en contact prolongé avec les animaux sauvages (chiens errants, singes).


L'eau n'est pas potable, pour nos estomacs, au Sri Lanka. Il faut boire de l'eau en bouteille.

Sécurité

La guérilla n'a jamais touché les touristes. L'armée contrôle l'ensemble du territoire depuis le 19 mai 2009. Néanmoins l'état d'urgence est toujours en vigueur depuis août 2005 et limitent les accès dans les zones du Nord et  est du pays.  Les zones ouest et sud ouest sont les mieux protégée pour la fréquentation touristique. Il est préférable de faire appel à une organisation sérieuse que de voyager seul.
Il convient d'être vigilant dans les grandes villes, notamment à Colombo et lors des jours amenant des rassemblements : fête nationale (4 février), la Fête du travail (1er mai), et le Jour des héros (27 novembre).

On cite des tentative d'escroqueries dans un certain nombre de stations balnéaires de la côte sud.

conseils aux voyageurs du Canada , France Diplomatie

La mer est assez dangereuse sur les côtes ouest, plus propice au surf qu'à la baignade.
Le côte Est, semblerait plus agréable pour se baigner ou plonger.





tous droits réservés   |   CONTACT   |  Partenaires  |   Notice légale

Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies..     OK


Mackoo un Guide des Voyages                Présent à vos côtés sur le web depuis août 2000